L'insolente simplicité

« j’aimerais vraiment que tu me dises,

si tu la sais, la vérité mais comme si

j’étais un gamin de 10 ans »

“Comme si j’étais un gamin de 10 ans”

Tu dis bien “comme si”. Mais voilà, tu n’as plus dix ans.

Et, je pense qu’à dix ans, on est déjà trop vieux !

Cependant, je vais te la dire quand même cher ami.

La Vérité que tu cherches, que tu espères …

C’est Toi ! Juste “Toi”* !

Voilà !

En deux mots ! A présent, peux-tu les entendre ? Peux-tu les accepter ?

“Je”, “Soi”, suffit, est l’expression même de la vérité.

Toutes nos histoires commencent par “je”. Nous disons : “je” suis ceci… ou, “je” suis cela…

“Je” est le dénominateur commun à tout ce que nous exprimons de nous.

Dans notre illusion, nous retenons davantage ce que nous disons à propos de “je”, que ce “je” qui l’exprime.

Nous nous recherchons dans nos histoires. Nous nous espérons dans “ce” en quoi elles vont aboutir.

Mais comment reconnaître “je” après, à la suite de … puisqu’il est origine ? Puisqu’il est le créateur ?

Nous nous piégeons nous-mêmes et nous nous loupons !

C’est pour cela que je dis et redis « nous sommes “avant”».

C’est tellement plus simple que tout ce que l’on peut dire “après”.

Il n’y a rien de plus que ce “je”, car il concentre toute la vérité.

*juste Toi : Le plus simple de nous. Comme sur l’image, juste “ce” que le doigt pointe. Juste dans “l’instant”, dans cette “rencontre” qu’il est en train de montrer. “Avant” que le mental le commente ou l’interprète.

7 réponses sur “L'insolente simplicité”

  1. Merveilleux, merveilleux……..c’est ok, c’est tellement vrai, avant, là, ici, toujours.

    « Il n’y a rien de plus que ce “je”, car il concentre toute la vérité. »

    Nul besoin de valider « je » par une histoire, quelque soit cette histoire !

    Vraiment merci Denis……nous restons au cœur de nous-mêmes !

    elle est vraiment insolente  » cette simplicité » :o)

  2. Oui, c’est exact Patrice. Un très grand maître Dudjom Rinpoché, avec une très grande aptitude à transmettre directement par un simple geste.

    Mes amitiés, Denis

  3. Bonjour, nous sommes des personnages revés dans cette unique Conscience impalpable et impersonnelle. Pourtant il semble bien que Denis répond précisément à mes questions et guide ce personnage pour qu’il voit sa Réalité toujours présente mais seulement ignorée. Alors, Denis qui etes vous ? Est ce vraiment Moi Meme Conscience, qui dans une sorte de jeu duel, me transmet à moi meme ces réponses ? Vraiment comme tous les personnages contenus dans un reve ne sont qu’une unique conscience ! Existez vous alors entre deux commentaires ? J’espère que ceci est bien formulé….merci encore.

  4. Bonjour,

    Alors, Danielle qui êtes-vous ?

    Est-ce vraiment Vous-Même, inconscience, qui dans une sorte de jeu duel, se transmet à elle-même ces questions ? …

    😉

  5. Alors c’est totalement G R A N D I O S E !! Et là, juste des frissons et des larmes aux yeux… c’ est juste DIVIN. MERCI MERCI MERCI…

  6. Chers vous tous,

    La recherche est déjà terminée. Juste rester dans cette ouverture, accepter l’invitation. Le basculement ne nous appartient pas en tant que corps-mental.

    Merci, Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.