L’abandon du “second”

L’abandon du “second”

Je vous rassure, vous “oublier” ne créera pas d’absence en vous, mais vous libérera du jeu schizophrénique du “personnage”.
Ne restez pas le témoin de votre contemplation, anéantissez-vous en elle. Trouvez le dénuement, la transparence, le renouveau et l’aboutissement que provoque l’union d’abandon à l’Être.