Le flux du vivant

Si l’on se remémore un moment heureux, il est fort probable que nous le revivions intérieurement et que nous goûtions à nouveau le bonheur qui s’y rattache. Voilà qui nous dit que le bonheur est en nous. Pourtant, nous ne le croyons possible qu’à travers certains événements ou certaines situations.

Finalement, être heureux se produit parce que nous nous retrouvons à “notre place”, “en accord”, “en Soi”… Cela nous procure une détente intérieure, un contentement, une joie, de la gratitude… Être ici, devrait suffire pour cela, mais nous avons l’idée d’un “mérite”, de “comment” nous devrions être et de “comment” devrait être la situation. 

Si nous souhaitons vivre le bonheur, il n’y a pas à le conditionner, à le négocier avec l’esprit. Ce n’est pas indispensable qu’il dépende d’une réussite ou d’un gain. Plus directement, il s’agit d’émerger du mental et “flasher sur l’instant”. On pourrait dire : “vivre en live”. Nous avons à redécouvrir la simplicité et la fraîcheur d’être “ici”, dans “l’Ouverture naturelle”. Plus intimement, nous contactons l’Être, la Présence, le coeur de vie. Alors, nous ne sommes plus embrumés dans le mental. Nous sommes “jaillissant” avec le “Vivant”.