S’asseoir au pied de son arbre

S’asseoir au pied de son arbre

La présence à Soi est la rencontre avec le Ciel en nous, avec l’Ouverture. Ce n’est pas un exercice de concentration, ni de méditation. Il s’agit d’Être en vérité, en simplicité avec (en) soi-même. C’est comme une rencontre amicale en notre Être, un temps où l’on s’accompagne.

La présence est spontanée, il nous suffit de l’accueillir…

Ainsi, nous entrons dans le royaume de l’invisible et de l’infini. Il n’y a pas de réelle technique pour cela. Ça commence souvent par le fait de s’arrêter, de s’asseoir, de se poser. Ensuite, nous nous laissons gagner par l’ouverture et la communion à Soi. Cette communion est semblable au fait de retrouver son foyer, au bonheur d’être “chez-soi”. Savourant ce bien-être, nous découvrons la contemplation.


 

Une pensée sur “S’asseoir au pied de son arbre

  1. Irina

    Savourant ce bien-être, nous découvrons la contemplation…

    Ce bien-être est comme une grande chaleur rayonnante
    qui nous donne d’être un sourire infini…
    Ce bien-être rend notre corps Vivant à tel point
    qu’il devient instrument de musique éternellement accordé…
    Ce bien-être nous laisse, tranquille et détendu si parfaitement
    que le monde entier s’y reflète paisiblement…
    la contemplation se contemple…

    Merci Denis,
    Irina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image