Un monde d'or

Nous ne voyons pas l’instant tel qu’il est dans sa nudité. Nous l’ignorons. C’est le caractère qu’il prend que nous retenons.

C’est comme si nous étions dans un monde entièrement fait d’or. Cependant, nous ne le réalisons pas, nous reliant davantage aux apparences qu’au fond. Nous sommes fascinés, comme enfermés dans un jugement esthétique. Aussi, continuellement, nous trions. Nous adoptons ou rejetons les formes concrètes et abstraites qui nous charment, ne découvrant pas qu’il n’y a que de l’or. Lorsque nous tentons de connaître le fond, c’est toujours vers une forme, parfois subtile, que nous nous tournons.

Il ne s’agit pas d’appliquer une attitude “sans intention”, d’avoir l’intention d’être “sans intention”, mais de réaliser que nous sommes spontanément ainsi. C’est notre Nature, “l’or”, qui est libre d’intention.